—A quoi sert easystress ?
Quels sont les objectifs du site ?
Comment le site est-il organisé ?

30 indices de stress au travail

« Non ! Je ne suis pas stressé. » Souvent nous entendons cette phrase d’un collègue au travail ou collaborateur de l’entreprise. Qu’en est-il précisément au-delà de notre intuition sur son stress probable et de ses dénégations. Les 30 indices suivants sont révélateurs de l’état de tension.

Des indices sur son travail

  1. Dit-il être débordé dans son travail?
  2. Commence-t-il un travail sur des tas de choses à la fois sans jamais les finir ?
  3. A-t-il du mal à se concentrer dans son travail ?
  4. Commet-il des erreurs dans son travail?
  5. A-t-il une baisse significative de la qualité de son travail ?
  6. Arrive-t-il souvent en retard au travail?
  7. Est-il très régulièrement absent de son poste de travail?
  8. Oublie-t-il régulièrement des informations nécessaires à son entreprise ?
  9. Oublie-t-il de respecter des engagements pris au travail ?
  10. Sa performance en entreprise diminue-t-elle?

Des indices sur son humeur au travail

  1. Est-il à prendre avec des pincettes ?
  2. Devient-il agressif et irritable sur son travail pour un oui ou pour un non ?
  3. A-t-il une intolérance aux difficultés en entreprise?
  4. S’inscrit-il dans une impatience aigüe dans son travail?
  5. Supporte-il mal la plaisanterie en entreprise ou dans sa vie amicale?
  6. Dénigre-t-il en continu son travail, son entreprise, sa vie en général?

Des indices sur ses centres d’intérêt au travail

  1. Parle-t-il presque exclusivement des choses qui ne vont pas en entreprise ?
  2. Perd-il la mémoire dans son travail?
  3. A-t-il la critique systématique au travail?
  4. A-t-il l’enthousiasme rare sur les performances en ‘entreprise?
  5. Refuse-t-il les formations car il n’a pas le temps « avec tout le travail qu’il a »?

Des indices sur sa coopération dans l’entreprise

  1. Refuse-t-il de vous aider au prétexte qu’il n’a pas le temps dans son travail?
  2. Refuse-t-il de prendre en compte les remarques sur son travail?
  3. Est-il moins impliqué dans son travail?
  4. S’oppose-t-il à tout et à rien en entreprise?
  5. Refuse-t-il de partager ses informations dans son travail?
  6. Evite-t-il les autres dans son entreprise?
  7. Les autres le fuient-il?

Des indices sur sa santé au travail

  1. Exprime-t-il une fatigue régulière au travail?
  2. Se plaint-il de maux divers au travail?
  3. Est-il physiquement tendu, à cran, recroquevillé ?
  4. Parle-t-il de son « mal-être » au travail au lieu de son bien-être au travail?

Si nous répondons plus de 10 fois OUI, il y a stress et probablement déjà stress de résistance. Si c’est plus, notre collègue est déjà en souffrance bien loin du bien-être au travail. C’est à nous de l’alerter, puis de l’aider. Ce n’est pas facile, mais la gestion du stress est salutaire. Sinon son état risque de se détériorer encore. Sa performance au travail va baisser. Le dernier stade du stress au travail est le burnout.

De plus  le stress au travail est contagieux, donc  nocif pour l’ensemble de l’équipe et de l’entreprise.

Si plusieurs collègues sont dans cet état dans notre environnement de travail proche, « Bonjour l’ambiance ». « Au revoir l’efficacité au travail » « Au revoir son propre bien-être au travail »

Auto évaluation

Alors, l’exercice que nous faisons sur l’autre, nous pouvons le faire sur nous-même. C’est plus difficile, certes, mais révélateur et salutaire de notre bien-être ou mal-être au travail. C’est le premier pas de notre formation que d’être capable de « caractériser ce qui ne va pas au travail » .

360°

Demandons aussi à quelques collègues de travail et amis de répondre sur notre cas et comparons avec nos propres réponses. Là, c’est franchement riche d’enseignements. Car la discussion sur les écarts apporte assez logiquement des pistes concrètes sur la résolution du problème. Pour structurer ces pistes regardez le Livre Blanc et pour mettre en œuvre de façon durable une solution regardez la formation Easystress. La formation à la gestion stress est aussi importance que la formation sur les compétences. Car le stress réduit notre performance.

Alors essayez et dites-nous vos commentaires ainsi que les autres indices que vous utilisez.

Commentaires (5)

  1. felix

    Quand commencent les formations inter?
    Felix

  2. Laure

    Waouh On est moins bien que ce que l’on croit.
    Laure

  3. Nathalie Kauvert

    C’est effectivement utile de pouvoir étayer une intuition. La covergence des indices montre que ce n’est pas une « idée » que son se fait sur l’autre mais bien une réalité. Bravo!
    Nathalie

  4. Frederica

    Bonjour,
    Je trouve l’article à la fois très réaliste et très intéressant… et très utile. Ma question est: que peut-on faire concrétement pour aider un/ une collègue ou une / un ami pour l’aider? On propose la corde?… ou le gaz? 🙂

    1. Jean-MichelJean-Michel (Auteur de l'article)

      C’est une excellente question qui a sa réponse en 2 temps:
      Premier temps, il s’agit de faire accepter à l’autre le fait qu’il soit stressé. Qui n’a pas entendu cette réponse énervée: « Mais non je ne suis pas stressé mais fichez-moi la paix! » Un prochain article présentera des voies possibles pour que l’autre accepte de regarder son stress.
      Le deuxième temps est d’acquérir la compétence pour transformer son stress en atout. C’est le but d’Easystress de présenter la démarche dans son Livre Blanc et des formations ad hoc. Vous trouverez le détail sur le site.
      Merci de votre commentaire qui pointe du doigt un élément clé.
      Jean-Michel

L'ajoût de commentaire est désormais suspendu.